ClicConjugueur
   
   
Index de la grammaire
A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Comment accorder le verbe avec un sujet collectif

• Quand le sujet renvoie à un regroupement, le verbe s'accorde comme quand le sujet est IL.

- Mon groupe aimerait vous rencontrer.
- La foule s'avançait.
- La troupe de comédiens répétera la pièce.
- L'assemblée des députés a voté en faveur.

• Avec le sujet LA PLUPART, le verbe prend la même finale que quand le sujet est ILS. - La plupart disent cela.
- La plupart des citoyens voteront.
• Avec les sujets LA MAJORITÉ, LA TOTALITÉ ou LA MOITIÉ employés seuls, le verbe prend la même finale que quand le sujet est IL. - La majorité ira en vacances.
- La totalité est payée d'avance.
- La moitié vous revient.
• Quand LA MAJORITÉ, LA TOTALITÉ, LA MOITIÉ sont suivis d'un nom au pluriel qui précise de qui il s'agit, ces sujets sont considérés comme étant au singulier ou au pluriel.
Cela dépend de la personne qui écrit: si elle veut insister sur le groupe, le sujet reste singulier; si elle veut insister sur les éléments du collectif, le sujet devient pluriel.

- La majorité des joueurs veut participer
- La majorité des joueurs veulent participer.



- La totalité des planches est à repeindre.
- La totalité des planches sont à repeindre.

- La moitié des légumes est vendue.
- La moitié des légumes sont vendus.

Quand le sujet comporte le mot PROPORTION, le verbe prend la même finale que quand le sujet est IL, même si le mot PROPORTION est suivi d'un nom au pluriel. - Une forte proportion des électeurs s'attend à des élections.
• Quand le sujet est précédé d'un numéral comme dizaine, douzaine, on accorde avec le numéral s'il s'agit d'une quantité précise.
S'il s'agit d'une quantité imprécise, l'accord se fait avec le numéral ou avec son complément.
Cela dépend de la personne qui écrit.

- Une dizaine de spectateurs peut entrer dans cette salle.

 

- Une douzaine de garçons vit là.
- Une douzaine de garçons vivent là.

C'est la même chose dans le cas des fractions.

 



Si la fraction est un pluriel, le sujet du verbe est au pluriel.

- La moitié des élus a voté contre. [quantité précise]

- Le quart des répondants est en faveur.
- Le quart des répondants sont en faveur.




- Les trois quarts de la population prennent des vacances.

Quand le sujet est précédé d'un pourcentage, l'accord se fait avec le pourcentage ou avec son complément.
Cela dépend de la personne qui écrit.

S'il s'agit du verbe ÊTRE et que le verbe être est suivi d'un nom au pluriel, le verbe prend la même finale que quand le sujet est ILS.
- Vingt pour cent de mon temps sont consacrés à la recherche.
- 20 % de mon temps est consacré à la recherche.

- 45 % du personnel sont des femmes.
haut de page